Tayshaun Prince et Rip Hamilton | Chroniques de Motor City

Les Chroniques de Motor City #55 : les bouffonneries de la saison 2011 des Pistons

Quand Tayshaun Prince expliquera aux journalistes que les agissements de son coach John Kuester étaient de la bouffonnerie, les fans des Pistons auront là la fin officielle de la grande Goin To Work Era, qui aura conduit à un titre en 2004 et à minimum 6 finales de Conférence consécutives.

Quant Prince s’emportera, il le fait pour défendre maladroitement son ami Rip Hamilton, laissé sur le banc pendant toute la rencontre entre les Pistons et les Grizzlies le 12 janvier 2011. Prince, Hamilton et la plupart des vétérans du vestiaire ne supportent déjà plus leur coach John Kuester, coupable de les traiter de la même façon que les autres et accusés de ne pas justifier ses décisions.

Dans cette nouvelle Chronique de Motor City, nous nous intéresserons particulièrement à cette catastrophique saison 2011 des Detroit Pistons oubliée par le grand public.

L’embrouille entre Rip Hamilton et John Kuester, poison de la saison

Il faut avouer que la grandeur des Pistons avait déjà pris du plomb dans l’aile : défaite au premier tour en 2009 suite à l’échec Iverson, puis une saison blanche sans playoffs en 2010 (et le même destin clôturera la saison 2011).

Cette saison-là sera le point de bascule des Pistons vers les abysses. La franchise en vente, Joe Dumars choisira de limiter les mouvements et la situation s’enlise. Le recrutement de John Kuester comme coach est un échec cuisant, avec rapidement une remise en cause de ses choix par les vétérans. Les critiques sont publiques et viennent des deux côtés, et les Pistons font ainsi régulièrement parler d’eux pour de très mauvaises raisons.

Dans cette Chronique, nous aborderons également la mutinerie de février 2011, épisode marquant de la saison, quand 7 joueurs des Pistons ne se présenteront pas au shootaround du matin alors que l’équipe doit affronter les 76ers le soir même. Rip Hamilton, Tayshaun Prince, Ben Wallace, Rodney Stuckey, Tracy McGrady, Chris Wilcox et Austin Daye entreront ainsi en grève contre leur coach…