Le gymnase St-Cecilia à Detroit

Les Chroniques de Motor City #50 : St-Cecilia, la Mecque du basket à Detroit

Si vous êtes passionné de basket et que vous faite un crochet par Detroit, le gymnase St-Cecilia doit absolument figurer parmi vos visites. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’endroit pour sentir au mieux le basket de la Motor City n’est pas la Little Caesar Arena – la salle des Pistons – mais bien ce vieux gymnase situé dans l’Ouest de Detroit.

Depuis les années 70, St-Cécilia est devenu the place to be à Detroit pour tous les amateurs de basket. Situé au cœur de la paroisse du même nom, St-Cecilia ressemble plus à une chapelle qu’à un terrain, ce qui lui a valu son surnom de The Saint. Et pourtant ce petit gymnase quelconque est devenu l’équivalent du Ruckers Park de NY, la notoriété en moins.

En revanche, le casting reste fabuleux : Dave Bing a été le premier basketteur pro à investir le gymnase au début des années 70 et depuis les meilleurs joueurs de la ville, puis ensuite de tout l’état du Michigan et même au delà se sont affrontés tous les étés.

Isiah Thomas, Magic Johnson et George Gearvin sur le même parquet

La liste n’est pas exhaustive mais depuis Dave Bing, Bob Lanier, Dave Debusschere, Jimmy Walker, Isiah Thomas, George Gearvin, Magic Johnson, Chris Webber, Jalen Rose, Kevin Willis ou Derrick Coleman se sont affrontaient l’été à St-Cecilia. Qu’ils soient joueurs des Pistons, à l’université de Michigan (ou Michigan State) ou tout simplement originaires de Detroit, ces légendes du jeu ont fait de The Saint leur terrain.

Dans notre podcast, nous remonterons jusqu’à 1967 lors des émeutes de Detroit quand le gymnase a servi pour la première fois de refuge à la communauté. Immédiatement après ca, St-Cecilia deviendra l’endroit des tournois d’été et personne ne se plaindra de devoir jouer au basket en intérieur dans une salle à plus de 40°.

Dans cette Chronique, vous découvrirez aussi Samuel Washington, le directeur de l’école paroissiale qui est celui qui a invité Dave Bing au tout début, faisant naitre la légende de ce gymnase. Personnalité respectée du quartier, capable de faire cohabiter les jeunes basketteurs de Detroit et les stars NBA, Washington tiendra St-Cecilia pendant 30 ans. Et sa mort en 1988 des suite d’ un accident vasculaire cérébral à seulement 54 ans coutera beaucoup à cette Mecque du basket.

On parle de St-Cecilia dans les Chroniques de Motor City