Rick Mahorn dans les Chroniques de Motor City

Les Chroniques de Motor City #45 : Rick Mahorn, victime de l’Expansion Draft en 1989

L’après titre n’a pas été rose pour Rick Mahorn et les Detroit Pistons. A peine les Bad Boys savouraient le titre gagné en 1989 après avoir sweepé les Lakers que Mahorn a du quitter la franchise. Considéré comme le Baddest Bad Boy, Mahorn n’a pas demandé son transfert, n’a pas été « jeté » par les Pistons : il a été victime de l’Expansion Draft.

Cette année 1989, la NBA a effectivement accueilli deux nouvelles franchises : le Orlando Magic et les Minnesota Timberwolves. Et pour démarrer l’aventure NBA, les deux petits nouveaux devaient participer à une Draft d’expansion : le principe est simple, les franchises existantes protègent 8 éléments de leur choix pendant que Wolves et Magic piochent parmi les joueurs restants pour se confectionner un premier roster.

Concernant Rick Mahorn, les Timberwolves seront ses bourreaux, l’arrachant aux Pistons contre son gré. Et le pari de la jeune franchise sera perdante puisque McNasty ne portera finalement jamais leur maillot.

La Famille Bad Boys perd Rick Mahorn pendant la parade

Mais comment Rick Mahorn s’est-il retrouvé disponible ? Pour avoir la réponse, il faudra écouter le podcast dans son intégralité mais vous comprenez déjà qu’en ne protégeant que 8 joueurs, les équipes avec un roster très profond se retrouvent forcément pénalisées.

Dans cette Chronique de Motor City, je vous raconte comment Jack McCloskey, le GM des Bad Boys, a essayé de sauver son groupe. Si certains cadres comme Isiah Thomas ou Bill Laimbeer étaient des joueurs évidents à protéger lors d’une expansion, certains noms ont demandé plus de réflexion, dont évidemment Rick Mahorn, celui qui a été sacrifié.

L’Expansion Draft a occupé les esprits des Pistons pendant toute la saison 1989. Si les joueurs suivaient la voie royale jusqu’au titre, en coulisse, les têtes pensantes de la Motor City devaient choisir qui de Salley, Aguirre, Vinnie Johnson ou Rick Mahorn serait mis en première ligne. Et le 15 Juin 1989, deux jours après le dernier match des Finales 1989, les Pistons défileront à Detroit accompagnés de leur trophée, sans savoir que de l’autre côté des Etats-Unis, ils venaient de perdre un membre de leur famille…

Rick Mahorn et Bill Laimbeer