Allen Iverson sous le maillot des Pistons

Les Chroniques de Motor City #34 : Allen Iverson et les Pistons, rendez-vous manqués

Pour la Chronique de Motor City du jour, nous allons parler de la relation d’Allen Iverson avec les Detroit Pistons. Et si j’ai choisi de parler d’Iverson, malgré ses seuls 54 matchs sous le maillot de Detroit en 2008-2009, c’est parce que le MVP 2001 possède une caractéristique que très peu de joueurs de Detroit ont eu : il est l’une des rares stars NBA à avoir atterrie dans la Motown en tant que basketteur établi. Prenez Bob Lanier, Isiah Thomas, Grant Hill, Ben Wallace ou Chauncey Billups, soit les plus grands joueurs de l’Histoire des Pistons. Et bien soit ils ont été draftés par Detroit, soit ils sont devenus de grands joueurs grâce à leur parcours. C’est un fait, les stars ne viennent pas à Detroit, ni via la free-agency, ni par les trades.

En ce sens, la venue d’Iverson, tradé par les Nuggets en 2008, fait figure d’exception. Mais si ce podcast a été titré « rendez-vous manqués » au pluriel, c’est qu’il y a une histoire qui est moins connue et qui a failli emmener Allen Iverson à Detroit en 2000, bien avant son vrai passage en 2008, à l’époque où The Answer n’était pas encore MVP. A l’époque, Iverson jouait toujours à Philadelphie et son caractère compliqué était venu à bout de son coach Larry Brown. Les Sixers étaient donc résolus à l’échanger et un trade XXL avait été mis en place avec 6 équipes et 24 joueurs dont Jerry Stackhouse, Eddie Jones, Glen Rice, Anthony Mason… Ce trade n’ira jamais à son terme mais on essayera dans ce podcast d’imaginer le destin des Pistons si jamais Iverson avait débarqué en 2000.

Iverson aurait pu débarquer à Detroit avant même d’être MVP

Et puis le 2eme rendez-vous manqué des Pistons avec Allen Iverson se fera réellement en 2008. A 32 ans, Iverson arrivera sans doute un peu trop tard dans une équipe en bout de course, qui sortait de 6 qualifications minimum en Finales de Conférence mais qui s’apprêtait à commencer une traversée du désert. Quand Iverson débarque dans cette équipe dirigée par le head coach rookie Michael Curry, les Pistons sont déjà en reconstruction avec Rodney Stuckey qui devra se faire une place dans le backcourt au coté de Rip Hamilton et donc d’Allen Iverson. Cet embouteillage occasionnera plusieurs conflits et des mises sur le banc successives de Rip, puis d’Iverson. Dans ce climat de méfiance, l’aventure d’AI chez les Pistons ne pouvait pas bien se passer.

Dans cet épisode des Chroniques de Motor City, nous revenons donc sur ces deux épisodes :

  • en 2000 avec le trade avorté d’Iverson à Detroit, qui aurait changé tout le destin de la franchise et qui nous aurait privé de la Goin To Work Era
  • en 2008, avec l’arrivée d’Iverson contre Billups, un mouvement qui confirmera la mauvaise gestion de la franchise à cette époque et qui fera d’Iverson le bouc émissaire idéal.
Podcast dédié au trade d'Allen Iverson chez les Detroit Pistons